Sélectionner une page

Vous avez l’impression d’être toujours à sec ? Les fins de mois sont difficiles ? Craquer sur une jolie petite robe vous procure autant de culpabilité que de plaisir ?

Vous voulez économiser, mais malgré toute votre bonne volonté, le résultat est toujours le même…

Quand j’étais petite, ma famille me surnommait Picsou. J’ai un petit salaire et pourtant j’arrive à me faire plaisir. Pour une fois, je pense être assez bien placée pour vous donner des conseils… à 2 balles (et en plus je suis drôle…).
Et attention, pas question de se transformer en radin.com, je ne vous parle pas de passer des heures à découper tous les coupons de réductions et à faire les courses comme on fait une chasse au trésor. Non, nous avons bien d’autres enfants chats à fouetter.

Voici 10 conseils simples à appliquer pour moins dépenser :

1. Identifier ses dépenses (Gain : 10 %)

Ta mission, si tu l’acceptes, est de prendre une feuille de papier et ton relevé de comptes du mois dernier. Ok, tu vas devoir te poser environ 20 minutes sur des chiffres. Je sais, c’est chiant, mais c’est pour la bonne cause. Et promis, les conseils suivants seront plus cool.
Tu fais des colonnes : Loyer / Charges / Abonnements divers / Assurances / bouffe / loisirs etc (bref, tu adaptes, il faut que les intitulés te parlent !). Ensuite, tu remplis les colonnes avec les chiffres de ton relevé et tu fais les totaux… Alors ? Tu es choqué(e), certaines sommes te paraissent énormes ? Tu as dépensé 200 euros de fringues alors que ton placard est vide. Voilà, tu sais ce que tu dois travailler. Ton ressenti doit correspondre à peu près à la réalité, sinon, tes dépenses t’apporteront toujours plus de frustration que de plaisir.
Voilà, tu as déjà fait un grand pas, tes dépenses sont dans ta ligne de mire. Si tu es motivé(e), tu peux même te construire un budget.

2. Faire les menus à la semaine : (Gain sur le budget bouffe : 20 % si si !)

Arrête de hurler… les menus à la semaine, c’est magique. Plutôt que de te prendre la tête tous les soirs, voire midi, avec ta phrase fétiche « mais qu’est-ce qu’on va bouffer ? », tu te pose une demi-heure le dimanche soir et zou, c’est fait pour la semaine. Si tu te débrouilles bien, tu fais ça avec chéri(e) et les enfants s’ils sont assez grands et c’est un moment de partage familial. Oui, les corvées aussi, ça se partage ! Ensuite, tout le monde sera plus concerné et la tranche horaire 19h-20h bien plus détendue.

3. Gérer les courses (Gain sur le budget bouffe : 10 % si si !)

L’idéal : les courses sur Internet. Drive et cie.
Tester c’est l’adopter. Pas de tentations, on suit sa liste, on peut même l’enregistrer pour aller plus vite, bonheur.
Et si tu persistes à aller faire les courses dans un magasin, surtout, ne pas y aller en ayant faim, laisser les enfants à la maison ou ailleurs. C’est également meilleur pour la santé… mentale !

Si tu fais le calcul : Astuce 2 + 3 = 30 % d’économie sur le budget bouffe, testé et approuvé par notre petite famille, véridique (bon, si tu suis mes conseils et que tu n’as pas -30%, je ne rembourse pas la différence hein… y a pas marqué Carrouf !).

4. Négocier ses assurances (Gain : de 10 à 50 €/mois)

Pour être efficace sans se faire chier, il suffit de prendre tous ses contrats (bon ok, il faut déjà les retrouver) et aller voir la concurrence. Ils feront FORCEMENT une proposition moins chère. Pour les plus courageux, faites ça tous les ans. Moi, je n’ai pas eu le courage cette année mais depuis un an, je paie 15 € de moins par mois !

5. Négocier son abonnement de téléphone portable (Gain : ça dépend d’où tu pars…)

Si tu n’as pas encore profité de l’arrivée de Free sur le marché, soit pour changer d’opérateur, soit pour renégocier ton forfait, t’as rien compris…

6. Profiter des bons plans réduc

Pour tout ce qui est achat en ligne, avant de valider ton panier, va sur Google et tape : « nom du site » + code promo. En quelques secondes, tu as gagné soit les frais de port, soit une bonne réduction.

7. Profiter de son comité d’entreprise

Si tu as la chance d’en avoir un, bien sûr…
Chèques culture, aides sociales diverses, tickets de ciné, on oublie souvent de regarder de ce côté-là et pourtant, il y a souvent plein d’avantages par les CE.

8. Ne plus acheter de fringues par correspondance

Sauf si tu habites en pleine cambrousse, mais là, je ne peux rien pour toi… Sans Promod, Nafnaf et Cache Cache, je suis incapable de survivre, ou alors, seulement chez les naturistes.
La Redoute, 3 Suisses, etc, c’est joli sur le mannequin et puis quand ça arrive à la maison… ben ça fait pas pareil… Je l’ai beaucoup fait, par flemme d’aller faire les boutiques (oui, je n’aime pas trop ça, même si j’ai mes enseignes préférées). Je me dis toujours que c’est bof mais que je les porterai quand même, car j’ai aussi la flemme de les renvoyer. Au final, je ne les porte pas et j’en achète d’autres en boutique. Très mauvais calcul.

9. Ouvrir un PEL

Étrange conseil, mais qui s’est avéré très utile pour moi. Clairement, ma banquière m’a harcelée pour que j’ouvre un PEL, j’ai voulu être gentille et je l’ai fait. J’ai 45 € qui sont virés dessus tous les mois et je ne peux pas y toucher sans aller voir cette fameuse banquière. Très efficace.
Et pourtant, ayant un petit salaire, au début, je me disais que j’allais le sentir passer. Finalement, ça va, et le petit pécule qui grimpe sur mon PEL, ça me rassure et me permet de me faire plaisir sans culpabilité.

10. Se faire plaisir

Maintenant que vous avez réduit votre budget bouffe, renégocié assurance et téléphone, identifié là où vous déconniez sévère (moi c’était maquillage et soins), ouvert un PEL, trouvé des bons plans, etc… Faites-vous plaisir !
Il faut savoir pourquoi on fait tout ça quand même !

Bon, si vous voulez tout garder pour votre retraite, vous pouvez aussi… Moi, j’ai trop peur de claquer avant, alors je claque maintenant 😉